Activités

Conférence-midi avec Rachel Bélisle et David Baril : jeudi 9 mars 2017

Dans le cadre des conférences-midi du CÉRTA
Jeudi, 9 mars 2017
11h45 à 12h45
Faculté d'éducation, local A1-229

Dans le cadre du projet « Orientation professionnelle des adultes sans diplôme dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie » (Bélisle et Bourdon, 2015), nous avons dépouillé une trentaine de manuels spécialisés et handbooks en orientation. Nous voulions faire le point sur le traitement des réalités des adultes sans diplôme et de l’intervention en orientation, suggérée ou prescrite, auprès d’eux en comparaison avec celui d’autres sous-groupes vulnérables. La communication mettra l’accent sur le rôle du contexte socioculturel dans l’attention donnée aux sous-groupes vulnérables dans l’intervention en orientation (femmes, personnes handicapées, personnes issues de l’immigration, etc.) incluant les adultes sans diplôme. Nous présenterons quelques pistes pour une intervention en orientation adaptée aux questions d’orientation des adultes sans diplôme.

 

Conférence-midi avec Marjorie Vidal : mardi 17 janvier 2017

Dans le cadre des conférences-midi du CÉRTA
Mardi, 17 janvier 2017
11h45 à 12h45
Faculté d'éducation, local A1-229

Cette présentation fait état d’une recherche doctorale dont l’objectif était de comprendre comment les élèves mobilisent les intervenants du milieu scolaire quand ils rencontrent des difficultés dans leur parcours. Les apports complémentaires du capital social (Nahapiet et Ghoshal, 1989) et de la théorie de la structuration (Giddens, 1984) ont permis d’appréhender la mobilisation comme un processus multidimensionnel et dynamique. La démarche méthodologique repose sur une ethnographie scolaire qui a duré 3 ans et demi et s’est déroulée dans une école secondaire en milieu défavorisé et multiethnique de Montréal. Les principaux résultats révèlent l’importance des espaces de médiation où la négociation entre les élèves et l’école se trouve favorisée. Ils mettent aussi en lumière le rôle des acteurs qui y évoluent, notamment les intervenants communautaires. La discussion permettra, sur la base des apports et limites de cette recherche, d’envisager de nouvelles modalités d’intervention qui amènent à repenser le social dans l’intervention scolaire.

 

Conférence-midi avec Anne Lessard, Sylvain Bourdon et Jean Gabin Ntebutse : jeudi 8 décembre 2016

Dans le cadre des conférences-midi du CÉRTA
Jeudi, 8 décembre 2016
11h45 à 12h45
Faculté d'éducation, local A1-229

Accès 5 est un programme mis sur pieds par un organisme communautaire, la Maison Jeunes-Est (MJE), déployé largement dans une école secondaire. Basé sur une approche territoriale et motivationnelle, ce programme vise à favoriser la persévérance et la réussite des élèves provenant de territoires défavorisés et qui sont à risque de décrochage scolaire à travers cinq sphères d’action : le suivi psychosocial, le soutien scolaire, les activités parascolaires, le soutien direct/financier et l’action spécifique.

Ce programme, qui a été mis en branle en 2013 et auquel participent maintenant cinq cohortes de 35 élèves a fait l’objet d’une évaluation menée par notre équipe. Outre l’analyse documentaire, cette évaluation a considéré les propos recueillis auprès de gestionnaires (n=5), d’intervenants communautaires (n=8), de bénévoles (n=16) et d’élèves (n=18) et les questionnaires complétés par 105 élèves. Des données ont aussi été obtenues du dossier scolaire de l’élève pour documenter son rendement scolaire et ses absences de même que les éléments consignés dans les journaux de bord des intervenants-pivot décrivant leur cheminement.

Cette présentation de résultats préliminaires portera sur l’évolution du partenariat, des interventions et des indicateurs de persévérance et réussite des élèves au cours des 24 premiers mois de mise en œuvre du programme. On y discutera aussi des obstacles et facilitateurs à une mise en œuvre efficace d’une telle programmation.