Activités

Sixième édition du colloque scientifique étudiant du CÉRTA

APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE :
APPRENDRE DE DIFFÉRENTES FAÇONS, DANS DIVERS LIEUX ET À TOUS ÂGES.

Cette année, la 6e édition du colloque scientifique étudiant du CÉRTA se déroulera sous le thème de l’apprentissage tout au long de la vie, mettant de l’avant la pluridimensionnalité de l’apprentissage.

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

Affiche 6e colloque etudiant

L’apprentissage tout au long de la vie fait plus que jamais partie du discours social. Il est pluridimensionnel, tant sur le plan de la forme, de l’espace et de la temporalité. Cependant, il s’agit d’une notion adoptée par des acteurs dont les projets de société diffèrent relativement les uns des autres (Bélisle, 2012). Ces différences peuvent être attribuées, du moins en partie, à la coexistence de deux différentes conceptions de l’apprentissage tout au long de la vie : une qualifiée d’humaniste, axée sur le développement humain, notamment prônée par l’UNESCO (1997), l’autre relevant plutôt d’une logique performative (Doray et Bélanger, 2005), visant surtout des effets d’ordre socioéconomique. Notre conception de l’apprentissage tout au long de la vie est d’abord et avant tout humaniste, soulignant l’importance de l’égalité des chances (Carlsen et Haddad, 2013) dans les différentes formes d’apprentissage.

Sur le plan des politiques publiques, l’adoption d’une perspective d’apprentissage tout au long de la vie suppose l’instauration de différentes voies d’apprentissage (Delors, 2013) et de passerelles entre celles-ci (Bélisle, 2009), non seulement entre le monde scolaire et le monde du travail, mais aussi entre les autres domaines de vie, tels la vie citoyenne ou la vie familiale. Pour l’égalité des chances (Carlsen et Haddad, Ibid.), notamment chez les personnes dites en situation de précarité, ce point est central considérant que les adultes non diplômés sont réputés apprendre davantage de manière informelle (Bourdon, 2006; Livingstone, 2007). Les dispositifs de reconnaissance des acquis et des compétences sont de bons exemples de passerelles mises en place par les États pour favoriser l’apprentissage tout au long de la vie.

Ainsi, apprendre tout au long de la vie, c’est apprendre de différentes façons, non seulement par de la formation structurée en contexte scolaire, mais aussi de manière informelle au quotidien, avec autrui ou en autoformation. Apprendre tout au long de la vie, c’est apprendre dans tous les contextes et espaces de vie (Bourdon et Bélisle, 2005), à l’école certainement, mais aussi à la maison, dans les organismes de la communauté, au travail, dans une discussion sur un coin de rue, sur Internet. Apprendre tout au long de la vie, c’est, en somme, apprendre à tous les âges de la vie, de la naissance à la mort.

Le comité organisateur souhaite inviter l’ensemble de la communauté universitaire, incluant les personnes étudiantes et chercheuses, à prendre part à un échange sur l’apprentissage tout au long de la vie, en accordant une attention particulière aux retombées potentielles de cette perspective sur les populations de jeunes et d’adultes en situation de précarité. Les personnes étudiantes sont aussi invitées à présenter une contribution scientifique en se prêtant à l’exercice de mettre en lien leurs travaux ou réflexions avec la perspective de l’apprentissage tout au long de la vie, que ce soit dans la problématisation, dans la présentation des résultats ou en discussion. Toute autre proposition de communication en lien avec la programmation du CÉRTA sera aussi considérée. Ces contributions peuvent être issues d’un essai, d’un mémoire ou d’une thèse, sans considération de leur état d’avancement. La présentation, orale ou par affiche, doit porter sur une des composantes du projet de recherche (écrits recensés, méthodologie, concepts ou théories, résultats) ou sur une combinaison de celles-ci.

Pour soumettre une proposition de communication, veuillez compléter le formulaire en ligne au plus tard le 11 janvier 2016. Cette année encore, les communications orales ou par affiche seront arbitrées par un jury et reconnues dans le cadre d’une remise de bourses.

Cet événement, tenu à la faculté d'éducation de l'Université de Sherbrooke, est gratuit et ouvert à toutes et à tous.

Pour information : Eliane.Ravenda-Bouchard@USherbrooke.ca.

Bibliographie

Bélisle, R. (2009). Les politiques publiques peuvent-elles soutenir le développement de carrière dans un monde complexe, compartimenté et rude? Texte de la conférence d’ouverture du Symposium pancanadien sur le développement de carrière et les politiques publiques organisé par le Groupe de travail sur les services de développement de carrière du Forum des ministres du marché du travail (FMMT), Winnipeg, 29 octobre 2009.

Bélisle, R. (2012). Écrire, lire et apprendre à l'âge adulte. Québec : Presses de l'Université Laval.

Bourdon, S. (2006). Formation, apprentissage et compétences en littératie. In F. Bernèche et B. Perron (dir.), Développer nos compétences en littératie: un défi porteur d'avenir. Rapport québécois de l'Enquête internationale sur l'alphabétisation et les compétences des adultes (EIACA), 2003 (p. 143-171). Montréal : Institut de la statistique du Québec.

Bourdon, S. et  Bélisle, R. (2005). Suivre les activités éducatives tout au long de la vie. In P. Bernard et al. (dir.), Connaître, débattre et décider : la contribution d'une enquête socioéconomique et de santé intégrée et longitudinale (p. 207-251). Montréal : Institut de la statistique du Québec.

Carlsen, A. et Haddad, G. (2013). Introduction. International Review of Education, 59(3), 311-318.

Delors, J. (dir.) (1996). L’éducation, un trésor est caché dedans. Rapport à l’UNESCO de la Commission internationale sur l’éducation pour le 21e siècle. Paris : Éditions Odile Jacob et UNESCO.

Delors, J. (2013). The treasure within: Learning to know, learning to do, learning to live together and learning to be. What is the value of that treasure 15 years after its publication? International Review of Education, 59(3), 319-330.

Doray, P. et Bélanger, P. (2005). Société de la connaissance, éducation et formation des adules. Éducation et Sociétés, 15(1), 119-135.

Livingstone, D. W. (2007). Re-exploring the icebergs of adult learning: Comparative findings of the 1998 and 2004 Canadian surveys of formal and informal learning practices. The Canadian Journal for the Study of Adult Education, 20(2), 1-24.

UNESCO (1997). Éducation des adultes. La Déclaration de Hambourg. L’agenda pour l’avenir. Hambourg : Institut de l’UNESCO pour l’éducation.


Les adultes sans diplôme dans la recherche et l’intervention en orientation éducative et professionnelle

Conférence gratuite et offerte au public
Offerte dans le cadre des Rendez-vous du CRIEVAT

Par Rachel Bélisle et Sylvain Bourdon
Mercredi 11 novembre 2015
De 12h00 à 13h30
Salle 182 du Pavillon des Sciences de l'éducation

Résumé
Dans le monde contemporain où le diplôme est au coeur de plusieurs politiques publiques d’éducation, de formation et d’emploi, les adultes qui n’ont pas un premier diplôme du secondaire font l’objet d’une attention plus soutenue des acteurs sociaux. Ainsi, les adultes sans diplôme étaient ciblés dans l’action concertée du MELS, MESS et FRQSC (2012-2014) « Besoins d’orientation professionnelles des adultes sans diplôme ». Le projet de recherche ayant découlé de cette action concertée permet notamment de mieux connaitre les adultes sans diplôme, leurs questions d’orientation, leurs perceptions des services reçus et leurs souhaits quant à l’aide en orientation éducative et professionnelle. Dans le cadre de la rencontre au CRIEVAT, nous mettrons l’accent sur les résultats permettant de mieux comprendre les caractéristiques de cette population et les adaptations possibles des devis de recherche et de l’intervention en orientation pour documenter leurs aspirations et leurs pratiques et les soutenir dans l’obtention d’un premier diplôme. La rencontre permettra d’exposer et de discuter de résultats et de pistes d’action issus de la recherche par enquête populationnelle à travers le Québec, groupes de discussion et entrevues individuelles en Gaspésie, Estrie et dans le Grand Montréal. Les personnes intéressées peuvent consulter préalablement le rapport de recherche Tous ces chemins qui mènent à un premier diplôme. Orientation des adultes sans diplôme dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie (Bélisle et Bourdon, 2015), consultable en ligne.

Affiche de l'activité

Cette conférence pourra être suivie à distance. Si vous souhaitez participer à cette activité via internet, laissez-nous le savoir par courriel : crievat@fse.ulaval.ca

CRIEVAT
Pavillon des sciences de l'éducation
2320, rue des Bibliothèques
Local 658, Université Laval
Québec (Québec) G1V 0A6
www.fse.ulaval.ca/crievat


Convergences pour la FGA : 27 février 2015

Rencontre de chercheures, chercheurs et d’acteurs du réseau de la FGA dans le contexte de l’actualisation de la Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue.

Objectifs de la rencontre

  • Partager des constats sur la FGA
  • Établir des convergences
  • Communiquer les constats et les pistes dégagés au ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport


Déroulement de la journée

Les chercheures et chercheurs Paul Bélanger, Rachel Bélisle, Sylvain Bourdon, Pierre Doray, Jacques Ledent, Maryse Potvin, Brigitte Voyer, des représentantes et représentants de l’Association
québécoise des intervenantes et des intervenants à la formation générale des adultes (AQIFGA), de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE) et de l’organisme « Maman va à l’école » présenteront des constats et des défis pour alimenter une plénière lors de laquelle seront dégagées des convergences.

Le lancement d'un numéro spécial sur la FGA de la Revue des sciences de l'éducation est prévu en fin de journée.

Le vendredi 27 février 2015
Université du Québec à Montréal
Au Coeur des sciences
200, rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec) H3C 3P8
De 9 h à 16 h 30
(Dîner sur place)

Inscrivez-vous en contactant Daniel Baril
Par courriel : dbaril@icea.qc.ca
Par téléphone : (514) 948-2044, poste 234