Représentation sociale de l'orientation d'adultes sans diplôme au Québec.

Notice bibliographique

Simard, A. (2018). Représentation sociale de l'orientation d'adultes sans diplôme au Québec. Mémoire de maîtrise en orientation, Université de Sherbrooke, Sherbrooke.

Résumé

Ce mémoire par article porte sur la représentation sociale de l’orientation des adultes sans diplôme au Québec. La problématique du mémoire est posée dans une perspective combinée d’économie du savoir (OCDE, 1996), de société du risque (Beck, 2008) et de socio-économie des services (Gadrey, 2003). Ces trois horizons théoriques permettent d’observer l’apparition et d’appréhender une nouvelle catégorie sociale : les adultes sans diplôme. Les personnes ne détenant pas de diplôme qualifiant sont considérées comme une population faisant l’objet d’un « nouveau risque » (Rovny, 2014). La recension des écrits du mémoire permet de constater que les adultes sans diplôme sont inclus dans différents groupes sociaux et on les retrouve sous des appellations diversifiées. La recension permet également de documenter des relations entre services et adultes sans diplôme notamment en ce qui a trait à la participation des adultes sans diplôme à des dispositifs divers, à certaines de leurs questions d’orientation, à leur satisfaction et au poids de ces services dans leur parcours de vie. Toutefois, force est de constater qu’aucune ne documente leurs représentations de l’orientation et des services d’orientation. Ainsi, le but du mémoire et de l’article qui s’y inscrit est d’explorer la représentation sociale de l’orientation d’adultes sans diplôme, incluant les choix à faire comme adulte non diplômé dans les mondes de l’éducation et du travail. Pour ce faire, la théorie des représentations sociales est présentée ainsi que les méthodes de cueillette et d’analyse de ces représentations, notamment par les discours et le langage exposés. La question de recherche est : quelle est la représentation sociale de l’orientation d’adultes sans diplôme au Québec? Afin d’y répondre, trois objectifs spécifiques sont fixés : 1) Repérer les questions d’orientation dans le discours des adultes; 2) Décrire les objets de représentations présents dans les questions d’orientation des adultes et 3) articuler ces objets en une représentation sociale de l’orientation. La méthodologie choisie est inspirée des travaux sur les entretiens biographiques de Demazière et Dubar (2004) et s’appuie sur une analyse de relations par opposition, une méthode permettant de dégager représentation individuelle et sociale. L’analyse s’appuie sur une analyse de données secondaires de données issues du projet Orientation des adultes sans diplôme dans une perspective d’orientation tout au long de la vie (Bélisle et Bourdon, 2015). Le corpus analysé en profondeur par le mémoire est constitué de trois entretiens individuels semi-structurés réalisés auprès de trois adultes en emploi ou à sa recherche active. À terme, les analyses présentées dans l’article exposent principalement la structure de la représentation sociale de l’orientation de membres d’un sous-groupe d’adultes sans diplôme québécois : les adultes qui sont en emploi ou qui sont à la recherche active d’un emploi. La représentation sociale parait à l’interface d’une logique de saisie d’opportunités et d’une logique de planification avec l’espoir de s’engager dans une « vraie » carrière. Cette représentation sociale est colorée par l’accès, souvent limité, à toute la gamme des services d’orientation, incluant ceux personnalisés. De plus, le mémoire et les analyses qui y sont présentées permettent de penser l’orientation en tant qu’objet d’étude à part entière comme peuvent l’être la santé ou le travail. Les résultats permettent également d’affirmer les adultes sans diplôme en tant que groupe.

Membres du CÉRTA impliqués