Étude mixte des pratiques informationnelles sur la formation et le travail des personnes spécialistes en orientation (PCO)

On sait qu’un manque d’information sur la formation et le travail (IFT) est un obstacle important au choix de carrière (Gati et Amir, 2010). Une des façons pour une personne en choix de carrière d’être exposée à de l’IFT est dans un processus d’accompagnement avec une personne spécialiste en orientation – notamment les personnes conseillères d’orientation ou conseillères en emploi. Une étude a montré l’effet significatif du recours à l’IFT pour le développement de carrière et la valeur ajoutée de l’assistance des personnes conseillères dans l’utilisation de cette information (Milot-Lapointe, Savard et Paquette, 2017). On sait également que l’information transmise verbalement est souvent considérée centrale dans la communication d’information (Mills et Sullivan, 1999) et Savard, Michaud, Bilodeau et Arseneau (2007) ont montré que l’interaction avec une personne conseillère augmente l’effet de la communication de l’IFT. Mais au préalable, la personne spécialiste en orientation doit rechercher et évaluer la pertinence de l’information. Or, les écrits portant explicitement sur l’IFT dans le choix de carrière demeurent limités et son rôle y est historiquement traité de manière techniciste (Supeno, Mongeau et Pariseau, 2016). Par ailleurs, les exigences changeantes du marché du travail complexifient la veille informationnelle des personnes spécialistes en orientation, et peu d’études examinent les pratiques professionnelles des personnes spécialistes en orientation. Les recherches existantes traitent à peine des pratiques informationnelles, et lorsqu’elles le font, leurs résultats se limitent aux principaux outils informationnels utilisés et au sentiment de compétence par rapport à la maîtrise de l’IFT (Samson, Lauzier et Cournoyer, 2014). Dans tous les cas, on ignore comment les personnes spécialistes en orientation recherchent, traitent et communiquent l’IFT dans leurs interventions.

Le but de cette recherche menée par Eddy Supeno, membre régulier du CÉRTA, Yann Le Corff, Sylvain Bourdon (membre régulier du CÉRTA) et Sabruna Dorceus et financé par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (Développement Savoir, 2018-2020), est de décrire et comprendre les pratiques informationnelles sur l’IFT déployées par les personnes spécialistes en orientation dans différents contextes. Pour atteindre ce but, il poursuit quatre objectifs spécifiques :

  1. Décrire les pratiques d’IFT (recherche, traitement, communication) des personnes spécialistes en orientation;
  2. Identifier des profils de pratique d’IFT (recherche, traitement, communication);
  3. Vérifier si ces profils de pratique d’IFT se distinguent selon les contextes (caractéristiques de la personne spécialiste en orientation, clientèles desservies et milieux de travail);
  4. Explorer les rationnels qui sous-tendent les pratiques d’IFT documentés dans le cadre des trois objectifs spécifiques précédents.

Le projet repose sur une méthodologie mixte. Un sondage en ligne sera réalisé auprès d’un échantillon de membres de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec et de l’Association québécoise en information scolaire et professionnelle. Il sera suivi d’une série d’entretiens individuels auprès d’un sous-échantillon (N=45) des personnes répondantes pour en approfondir certains aspects.

Source(s) de financement
Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (Développement Savoir, 2018-2020)
Membres chercheurs impliqués

Publications liées au projet