Reconnaissance des acquis et des compétences en formation minière de niveau secondaire

Chercheuse principale : Rachel Bélisle, professeure titulaire, Département d’orientation professionnelle, Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke

Cochercheur : Eddy Supeno, professeur agrégé, Département d’orientation professionnelle, Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke

Partenaire : Institut national des mines du Québec (INMQ)

Personnel de recherche : Jean Clairemond César, doctorant en éducation et auxiliaire de recherche.

Financement : Contrat INMQ

Durée du financement : du 1er janvier 2019 au 31 mars 2019

Date prévue de publication du rapport : Août 2019

Objectif général : Contextualiser et documenter la démarche de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) dans des programmes de formation professionnelle (FP) dans le secteur minier en s’intéressant à ce qui s’est fait, entre 2014 et 2018, dans trois commissions scolaires québécoises. Il s’agit d’une recherche documentaire.

Les objectifs spécifiques sont de :

  1. Contextualiser l’importance de la RAC, dans des programmes de niveau secondaire professionnel du secteur minier, en traitant de l’apport que peut avoir la RAC sur des enjeux d’attraction, de rétention et de mobilité de la main-d’œuvre incluant celles de personnes immigrantes, de la pénurie appréhendée de la main-d’œuvre qualifiée, de nouvelles compétences requises et de l’importance de la formation en entreprise;
  2. Faire une recension sommaire d’écrits scientifiques sur l’apport de la RAC en FP, et de dispositifs apparentés dans d’autres pays, dans le secteur minier;
  3. Décrire sommairement cinq programmes de FP du secteur minier, la trajectoire type de services en RAC (démarche RAC en FP) et les instruments RAC disponibles (approche harmonisée ou approche dite traditionnelle) en incluant les commissions scolaires qui offrent ces programmes et le soutien que peuvent leur donner les CERAC;
  4. Établir un état de la situation dans trois programmes de formation professionnelle du secteur minier en s’intéressant à ce qui s’est fait, entre 2014 et 2018, dans trois commissions scolaires québécoises;
  5. Dégager des pistes d’action et de recherche pour que la RAC en FP dans le secteur minier puisse contribuer à l’attraction et la rétention d’une main-d’œuvre qualifiée.
Source(s) de financement
Contrat de l'Institut national des mines du Québec (INMQ)
Membres chercheurs impliqués

Publications liées au projet