Les défis de l’appropriation de l’écriture scientifique chez des personnes étudiantes en orientation.

Notice bibliographique

Supeno, E., Rioux, I. et Bélisle, R. (2019). Les défis de l’appropriation de l’écriture scientifique chez des personnes étudiantes en orientation. Canadian Journal of Counselling and Psychotherapy/Revue canadienne de counseling et de psychothérapie, 53(1), 78-98. 

Résumé

L’appropriation de l’écriture scientifique constitue un défi pour les universitaires, particulièrement dans la formation aux cycles supérieurs où, dans de nombreux programmes, la production d’un essai, mémoire ou thèse constitue un exercice obligatoire. Si la dimension cognitive de cette forme d’écriture est largement documentée, des études en soulignent le caractère multidimensionnel. Par ailleurs, les programmes liés au counseling se distinguent notamment par leur diversité disciplinaire où coexistent plusieurs postures épistémologiques susceptibles d’avoir une incidence sur l’appropriation de l’écriture scientifique chez les personnes étudiantes de ces programmes. À partir de données qualitatives collectées auprès d’un groupe de discussion de personnes étudiant dans un programme de maîtrise en orientation, un programme de formation clinique où cohabitent plusieurs formes d’écriture, les résultats montrent que les dimensions sociale/relationnelle et affective jouent également un rôle important dans l’appropriation de l’écriture scientifique.

Membres du CÉRTA impliqués
Hyperlien