Conférence-midi avec Stéphanie Breton : 6 décembre 2019

Permettre aux pères d’apporter leur contribution spécifique à l’éveil à la lecture et à l’écriture (ÉLÉ) de leurs enfants : un regard inattendu sur la relation père-enfant.

Dans le cadre des conférences du CÉRTA
Vendredi, 6 décembre 2019
11h45 à 12h45
Faculté d'éducation, local A1-229

Bien avant l’entrée formelle dans l’écrit, l’enfant s’éveille à ce monde par différentes activités où le soutien parental est primordial. On constate toutefois que le père y est peu présent, tant dans les services offerts que dans la recherche. Or, il apporte des contributions uniques au développement de l’enfant et qui s’expliquent par une relation père-enfant différente de la relation mère-enfant. Alors, comment ces spécificités s’actualisent-elles en contexte d’ÉLÉ? 25 dyades pères-enfants et 23 dyades mères-enfants ont été observées pendant la lecture de deux livres, dont l’un n’a que des images. Les analyses ont permis de comprendre comment se structurent les interactions parents-enfants au fil des lectures. Devant l’élément de surprise qu’était le livre avec images, les pères ont géré de manière plus positive cette exploration que les mères et il s’agit là d’un élément de la relation d’activation père-enfant. Les retombées de ces résultats mettent en lumière la nécessité de repenser nos pratiques : la paternité est trop souvent abordée sous un couvert de préconceptions et de stéréotypes.