Les visées développementales de la co-analyse de l’activité, une lecture critique à l’aide du concept de zone de développementle plus proche.

Notice bibliographique

Saussez, F. (2017). Les visées développementales de la co-analyse de l’activité, une lecture critique à l’aide du concept de zone de développementle plus proche. Travail et Apprentissage, 1(17), 121-148.

Résumé

Dans le monde francophone de la recherche sur la formation à l’enseignement s’est structurée sous l’impulsion d’approches diverses d’analyse ergonomiques du travail enseignant, une technologie de la formation. Celle-ci a contribué à la conception de dispositifs de formation basés sur la co-analyse de l’activité, la sienne et/ou celle des autres. Ceux-ci ont alors pour visée de favoriser les processus d’apprentissage de l’enseignement et de développement professionnel. Certains programmes de recherche intervention défendent l’idée que le fait d’associer les personnes en formation à l’analyse de leur propre expérience laborieuse serait porteur de développement. L’objectif de cette contribution est de questionner cette idée et de dégager des objets de débat et de controverse. À l’aide du concept de Zone de Développement le plus Proche, nous proposons une analyse critique des visées développementales de deux programmes de recherche intervention. Le premier est structuré autour de l’enseignement ostensif de règles de métier et le second autour d’une analyse ergonomique de l’activité des professionnels de l’éducation inspiré de la clinique de l’activité. Nous tentons de montrer à partir des analyses proposées par ces deux programmes que ceux-ci, soit font coïncider les processus de transmission acquisition de nouvelles ressources culturelles et de développement, soit les confondent. Sur cette base, nous questionnons tout à la fois les ressorts développementaux des dispositifs de co-analyse de l’activité ainsi que le rôle des formateurs dans le développement.

Membres du CÉRTA impliqués