Projet pilote de recherche–intervention portant sur la santé mentale du personnel enseignant

Chercheur principal : Simon Viviers, professeur agrégé, Département des fondements et pratiques en éducation, Faculté des sciences de l’éducation, Université Laval (ULaval)

Cochercheurs : David Benoît, professeur, Département des sciences de l’éducation, Faculté d’éducation, Université du Québec en Outaouais; Patricia Dionne, professeure agrégée, Département d’orientation professionnelle, Faculté d’éducation, Université de Sherbrooke (UdeS); Mariève Pelletier, Conseillère scientifique spécialisée, Unité de santé au travail, Institut National de Santé publique du Québec (INSPQ); Emmanuel Poirel, professeur agrégé, Département d’administration et fondements de l’éducation, Faculté des sciences de l’éducation, Université de Montréal (UdeM); Frédéric Saussez, professeur agrégé, Département de pédagogie, Faculté d’éducation, UdeS; Louise St-Arnaud, professeure titulaire, Département des fondements et pratiques en éducation, Faculté des sciences de l’éducation, ULaval; Frédéric Yvon, professeur agrégé, Département d’administration et fondements de l’éducation, Faculté des sciences de l’éducation, UdeM

Partenaires principaux : Fédération autonome de l’enseignement (FAE); Comité patronal de négociation des centres de services scolaires francophones (CPNCF)

Centres de services scolaires (CSS) partenaires (12): CSS Val des Cerfs, CSS de la Pointe-de-L’Île, CSS des Trois-Lacs, CSS des Mille-Îles, CSS des Premières-Seigneuries, CSS de la Capitale, CSS Marguerite-Bourgeoys, CSS de Laval, CSS de Montréal, CSS des Portages-de-l’Outaouais, CSS des Draveurs, CSS au Cœurs-des-Vallées

Personnel de recherche : Isabelle Rioux (2022-), Nella Khennache (2022-)

Financement : FAE, CPNCF

Durée du financement : Avril 2022 au 30 juin 2023

Date prévue de publication du rapport : Fin juin 2023


Contexte et objectifs de recherche :

Ce projet s’installe dans un contexte où le personnel enseignant vit de plus en plus de situations à risque pour leur santé, leur sécurité et leur bien-être au travail. L’importance d’identifier et d’intervenir sur ces situations est primordiale afin de favoriser une reprise du pouvoir d’agir des enseignantes et enseignants au travail. Plus concrètement, ce projet a pour objectif de :

  1. Concevoir et expérimenter un dispositif organisationnel fondé sur une approche de clinique du travail.
  2. Adapter et d’accompagner l’implantation du dispositif dans au moins un établissement des 12 centres de services scolaires dont le syndicat qui représente les enseignant.e.s est affilié à la FAE.
  3. Concevoir et dispenser une formation sur l’implantation, la conduite et l’animation dudit dispositif.
  4. Évaluer l’implantation et ses retombées dans les établissements.

Méthode :

L’approche théorique et méthodologique qui supporte ce projet pilote de recherche-intervention se base sur le champ de la « clinique du travail ». « Cette perspective théorique part du principe que le travail est un vecteur puissant de santé lorsqu’il est exercé dans des conditions favorisant la construction de soi et du monde, dans une direction que l’on a des raisons de valoriser » (Bilodeau, 2022).

Source(s) de financement
Fédération autonome de l’enseignement (FAE)
Comité patronal de négociation des centres de services scolaires francophones (CPNCF)
Membres chercheurs impliqués

Publications liées au projet