Nouvelles

Obtention de deux subventions FRQ-SC Soutien à la recherche pour la relève professorale

Dans le cadre du programme Soutien à la recherche pour la relève professorale, les membres réguliers du CÉRTA Patricia Dionne et Eddy Supeno ont obtenu une subvention de fonctionnement FRQ-SC. Le projet de Patricia, « Femmes immigrantes et groupe d'insertion sociale et professionnelle : parcours d'apprentissage et de développement du pouvoir d’agir » et celui d'Eddy, « L'information sur l'emploi dans le processus d'insertion professionnelle de jeunes adultes non diplômés » ont chacun été financés à la hauteur de 57 000$, sur une période de trois ans.

Rappelons que le programme Soutien à la recherche pour la relève professorale a pour objectif de :

  • permettre la réalisation d'un projet individuel de recherche;
  • contribuer à assurer la relève œuvrant dans les milieux de la recherche et de l'enseignement universitaire en aidant les personnes qui démarrent leur carrière de recherche à s'établir de façon autonome et compétitive sur les plans national et international;
  • favoriser les liens de collaboration entre la relève professorale et les milieux de recherche établis;
  • consolider le système de recherche en appuyant la relève professorale;
  • inciter la relève professorale, à développer des voies de recherche originales.

Félicitations aux chercheurs !

dactylo
Date

Décès de Guylaine Michaud, membre du CÉRTA de 2004 à 2014

En juin 2004, la professeure Michaud, Ph.D. et conseillère d’orientation, s’est jointe à l’Équipe de recherche sur les transitions et l’apprentissage (ÉRTA), devenue le Centre d’études et de recherches sur les transitions et l’apprentissage (CÉRTA) en 2010, et y a été active jusqu’en 2014. Dans certains de ses travaux de recherche, elle collaborait avec le Collectif de recherche en counseling et développement de carrière (CRCDC) de l’Université de Sherbrooke ainsi qu’avec des membres du Centre de recherche et d’intervention sur l’éducation et la vie au travail (CRIEVAT), un regroupement interuniversitaire ayant pignon sur rue à l’Université Laval. Elle a également été très engagée dans le Groupe de recherche canadien sur l’impact des services de développement de carrière, une coalition de chercheuses et de chercheurs de six universités canadiennes et la Fondation canadienne pour le développement de carrière. Au cours de ses travaux, elle a travaillé en étroite collaboration avec des organismes communautaires d’intervention ou des entreprises et avec des répondantes et répondants de différents ministères. En plus de ses enseignements au baccalauréat en orientation et à la maitrise en orientation, son travail de responsable de stages de 2e cycle et ses nombreux autres engagements dans la vie universitaire et les services à la collectivité, elle a dirigé ou codirigé plusieurs essais, mémoires et thèses ainsi que le travail de nombreuses personnes auxiliaires ou professionnelles de recherche. Outre sa famille et ses proches, c’est donc toute une communauté d’intervention et de recherche en orientation et en éducation qui est en deuil.

Guylaine Michaud a fait sa thèse doctorale sur le transfert des apprentissages dans le cadre de démarches de counseling d’orientation et le développement de la compétence à s’orienter. Ce travail montre notamment l’importance de l’apprentissage dans les transitions à l’âge adulte et les démarches d’orientation dans lesquelles s’engagent de nombreux adultes québécois. Il met également en lumière des conditions du développement de la compétence à s’orienter. Ce travail de thèse, ancré dans la recherche-intervention, reflète le souci constant de Guylaine de réaliser des travaux de recherche universitaire en étroite collaboration avec les milieux de pratique, en orientation et en développement de l’employabilité dans des organismes communautaires, en milieux de travail ou dans des établissements scolaires, et de produire des résultats qui peuvent rapidement être transférables dans l’intervention. Guylaine Michaud a dirigé d’importants travaux sur le bilan de compétences au Québec, tout particulièrement le bilan de compétences réalisé dans un contexte d’orientation ou de développement de compétences chez des adultes en recherche d’emploi ou déjà en emploi. L’ouvrage publié avec Patricia Dionne et Ginette Beaulieu, ainsi que les recherches réalisées avec Réginald Savard et d’autres collègues montrent notamment la force de cette pratique pour soutenir le maintien en emploi et le développement de ses compétences en cours d’emploi. Des essais et mémoires sur le bilan de compétences en orientation puisent encore aujourd’hui dans le corpus produit lors de certains de ces travaux. Son travail sur l’évaluation des services en employabilité a aussi ouvert des pistes de travail rigoureuses pour améliorer l’intervention dans le domaine.

Dans le cadre spécifique de la recherche sur les transitions et l’apprentissage de personnes en situation de précarité, au cœur de la programmation du CÉRTA, Guylaine Michaud a dirigé un projet de recherche d’envergure qui a posé de solides jalons pour l’intervention en développement de l’employabilité d’adultes demandeurs d’aide sociale. Il s’agit du projet Développement d’une approche visant à mobiliser la clientèle dite éloignée du marché du travail mené avec ses collègues Rachel Bélisle, Suzanne Garon, Sylvain Bourdon et Patricia Dionne et avec le Regroupement québécois des organismes pour le développement de l’employabilité (RQuODE). L’approche développée est intégrative et contextualisante et elle a eu des effets remarquables sur la mise en mouvement de nombreuses personnes ayant participé à un des groupes participant à la recherche. Bien que les conditions de réussite de cette approche soient difficiles à mettre en œuvre dans le contexte sociopolitique actuel, divers organismes s’en inspirent. Les nombreux résultats de ce projet appuient notamment les positions prises par le CÉRTA ou d’autres organismes de la société civile dans le cadre de consultations publiques, telles celles sur la politique jeunesse, la politique de la réussite éducative, le plan d’action sur la solidarité et l’inclusion ou le projet de loi 70. Ce rapport fait état de la grande complexité des situations de vie des personnes aidées et de l’intervention auprès d’elles. On y trouve aussi une modélisation du processus de réinsertion sociale et professionnelle des personnes dites éloignées du marché du travail dans laquelle sont articulées les trois sphères de la reconnaissance chez Honneth : l’amour, le droit et la solidarité. Une partie du riche corpus produit dans le cadre de ce projet a fait l’objet d’une nouvelle analyse dans la thèse doctorale de la professeure Patricia Dionne sur l’activité au sein de groupes d’insertion sociale et professionnelle. D’autres analyses, notamment sur le projet collectif et sur l’intervention auprès de personnes immigrantes, sont en cours.

Également, Guylaine Michaud a travaillé comme cochercheuse ou collaboratrice sur d’autres travaux du CÉRTA, notamment ceux sur les besoins d’orientation des adultes sans diplôme, ceux en reconnaissance des acquis et des compétences et ceux sur les transitions de jeunes adultes en situation de précarité. Dans ces divers travaux, elle était soucieuse de faire des liens avec le counseling de carrière qui était au carrefour de ses divers champs d'intérêt de recherche.

Le CÉRTA tient à souligner l’engagement de Guylaine dans la recherche, l’animation scientifique, sans oublier, les activités sociales diverses où sa bonne humeur et sa générosité ont marqué bien des esprits et des cœurs. Si les échanges dynamiques et stimulants que plusieurs d’entre nous avons eus avec elle nous manquent déjà, son travail d’enseignement, de recherche et d’intervention, est un legs précieux qui continuera à fructifier au fil des années.

Les funérailles ont lieu le 11 février 2017. Nos pensées accompagnent la famille de Guylaine, ses amies, amis et autres proches, les nombreux étudiants et étudiantes, intervenantes et intervenants, personnes aidées dans une démarche d’orientation ou de développement de l’employabilité, collègues de travail en milieu universitaire et dans ses emplois antérieurs, qui ont bénéficié de son regard bienveillant et pour qui elle demeure une précieuse source d’inspiration.

Rachel Bélisle, pour le CÉRTA

Guylaine Michaud
Date